HISTOIRE DE MA VIE-Editions successives ​françaises

Première bibliographie

C'est à la fin du livre de Joseph Pollio que l'on a le détail des premières éditions : Bibliographie anecdotique et critique des oeuvres de Jacques Casanova - Pari L. GIRAUD-BADIN 1926

Edition Schütz (1822-1828)

la première édition des mémoires de Casanova Par Brockhaus l'éditeur qui a acheté le manuscrit au neveu de Casanova Carlo Angiolini.
Brockhaus a confié à Wilhelm von Schütz la traduction en allemand du texte de Casanova écrit en français. Schütz ne traduira qu'une partie du manuscrit et on ignore le nom du traducteur qui a pris sa suite. La parution d'étalera entre 1822 et 1828.

Edition Brockhaus-Laforgue (1826-1838)

Brockhaus demande à Jean Laforgue de révisier le texte manuscrit pour l'épurer des passages les plus osés. Laforgue ira au-dela des la demande de Brokhaus et se permettra d'insérer ses propres idées dansd le texte de Casanova. C'est cette version qui sera reprise et éditée jusqu'en 1960, date à laquelle Brockhaus avec l'éditeur français Plon fera paraître la première édition non trafiquée du manuscrit de Casanova.
​Pour information cette édition se trouve en salle des ventes entre 8000 et 12000 dollars.

Edition Tournachon-Molin (1825-1829)

Cette édition est une retraduction en français de l'édition Schütz. Les 7 premiers volumes sont traduites par un certain Jung et les volumes suivants par l'écrivain Aubert de Vitry. Cette édition pirate poussera l'éditeur Brockhaus à lancer sa propre édition en français.

Edition Paulin-Busoni (1833-1837)

 Autre édition pirate Par l'éditeur Belge Paulin : les 8 premiers volumes reprennent le texte de l'édition Laforgue mais cette édition ayant été interrompue Paulin confie à Busoni l'écriture des 4 volumes suivants : ce dernier remplace les quatre volumes manquants par deux volumes de sa plume qui sont des condensés de la retraduction Tournachon-Molin, additionnés d’épisodes inédits de son cru censés faire d’elle « la seule complète ». Le contenu de ces 4 volumes fera l'objet d'une polémémique qui ne cessera qu'après qu'Helmut Watzlawsick ait trouvé l'origine des ces textes : voir le tome 1 de l'édition Bouquins de 1993.

Edition Meline (1833)

Cette édition pirate reprend le texte de l'édition Paulin en 10 volumes

Edition Rozes (1860-1887)

La réédition Rozez reprend intégralement l'édition Paulin (1860, réimprimé au moins jusqu’en 1887). Une réédition compacte assez populaire. Dite « édition Rozez » ou « édition Paulin-Rozez » (parfois « édition Paulin-Rosez », sic), elle est pour le compte du libraire-éditeur Jean-Baptiste Rozez à Bruxelles, en 6 volumes, également intitulée Mémoires de Jacques Casanova de Seingalt, écrits par lui-même. Nequidquam sapit qui sibi non sapit. Édition originale, la seule complète. (source wikipedia)

Edition Flamarion

Cette édition au contenu identique à celui de l'édition Paulin se flattait d'être " L'Edition originale, la seule complète."
Aucune illustration et aucun commentaire.

Edition Garnier

 Les édition Garnier reprendrons à plusieurs reprises l'édition Laforgue dans une édition populaire en 8 volumes. Ce sera l'édition de référence car plus accessible que l'édition Brockhaus-Laforgue pour tous les chercheurs qui se pencheront sur les mémoires de Casanova jusqu'en 1960. Cette édition fait clairement référence à l'édition Brockhaus et est illustrée par des gravures sur bois à partir de dessins de Maillard. Le texte des mémoires est précédé d'une notice et suivi de fragments des mémoires du Prince de Ligne.

Edition de la Sirène (1924-1935)

​L'édition de la Sirène fut la première édition vraiment intéressante des mémoires de Casanova. Elle comporte 12 volumes précédés chacun d'une introduction par les casanovistes de l'époque :
Octave Uzanne, Raoul Vèze, Aldo Rava; Bernhard Marr, Charles Samaran, Henri de Régnier, Georges Cucuel, G. Gugitz, J.D. Rolleston et Edouard Maynial.
Cetté édition avec de nombreuses illustrations est assortie de variantes, commentaires, analyses et portraits des personnages cités dans les mémoires de Casanova.

Edition Javal et Bourdeaux (1932)

​Cette édition luxueuse tirée à 2350 exemplaires reprend le texte Laforgue comme toutes les autres éditions de l'époque mais trouve son originalité dans les superbes aquarelles en couleur d'Auguste Leroux qui illustrent les 10 volumes.
Les 335 premiers exemplaires comportent en outre des tirages en bistre et bleu des aquarelles d'Auguste Leroux.
Le format est impressionnant : 23cm x 29 cm .

Edition du Rameau d'or

Cette édition de 1950 reprenant l'édition Laforgue est illustrée par Jacques Touchet.

Edition Brockhaus-Plon (1960)

​Cette édition fut la première faite à partir du manuscrit de Casanova. Sa sortie fit l'effet d'une bombe dans le milieu littéraire.
Souvent critiquée par les succeeseurs car résultant plus d'un coup éditorial que d'un travail de spécialiste elle donna le départ d'une nouvelle lecture des mémoires de Casanova.
Annotation et index dus à Arthur Hübscher (1897-1985) et son épouse Angelika d’après “les travaux laissés à sa mort en 1956 par Lothar Tobias”.

Edition Gallimard - Pléiade (1958)

Cette édition eut la malchance d'être faite à partir de l'édition Laforgue, juste 2 ans aant l'édition Brockhaus-Plon qui se basait elle, sur le texte original des mémoires.
Etablie par Robert Abirached, Elio Zorzi.
​Les notes et commentaires sont néanmoins intéressants.

Edition Gallimard - Livre de poche (1968)

Alors que l'édition Brockhaus-Plon faite à partir du manuscrit de Casanova existe de puis 1960, Gallimard se réfère toujours à l'édition Laforgue.
C'est dommage car l'introduction et les notes de Jacques Branchu sont intéressantes.

Edition Gallimard - Pléiade (2013-2015)

Cette édition, dans la grande tradition de la Pléiade, offre les différentes versions connues du manuscrit et reprend l'ensemble des notes de l'édition Bouquins de 1993: normal, l'équipe qui avait préparé l'édition Bouquins est passée chez Gallimard.
La typographie retenue ne facilite pas la lecture pour mes yeux fatigués.

Edition Laffont-Bouquins (1993-2002)

​C'est avec cette édition que j'ai découvert Casanova et l'Europe du XVIIIe siècle. C'est mon édition préférée et celle que je recommande. En premier lieu parce qu'elle reprend le texte original paru en 1960 par Brockhaus-Plon. Ensuite on y retrouve l'essentiel du travail des casanovistes depuis plus de 100 ans. Et enfin on y découvre d'autres écrits de Casanova qui éclairent le personnage sur ses multiples talents et sur la vie en Europe du XVIIIeme siècle.

Edition Laffont - Bouquins (2015-2018)

Cette édition reproduit trois variantes importantes :
Le tome 1 les différents projets de préface de l'auteur, les deux versions du premier séjour parisien (1750-1752), données en regard l'une de l'autre, et le récit de l'évasion publié en 1788 sous le titre Histoire de ma fuite des Plombs.
Enfin, on y trouvera plusieurs documents permettant de mieux comprendre le monde de Casanova : évaluation de ses revenus, tables de conversion des monnaies européennes, règles de jeux comme le pharaon, cartes illustrant les déplacements du Vénitien (monde méditerranéen, quartiers de Venise et de Paris).
Établi d'après le manuscrit originel et accompagné d'un appareil critique entièrement renouvelé, le deuxième volume de l'Histoire de ma vie contient les tomes IV à VII. Le Vénitien y relate son arrivée à Paris en 1757 après sa spectaculaire évasion des Plombs, les moyens employés pour faire fortune, ses voyages et ses rencontres à travers la Hollande, l'Allemagne, la Suisse, la Provence, ses retrouvailles avec ses anciennes connaissances en Italie...
Le tome 2 : Établi d'après le manuscrit originel et accompagné d'un appareil critique entièrement renouvelé, le deuxième volume de l'Histoire de ma vie contient les tomes IV à VII. Le Vénitien y relate son arrivée à Paris en 1757 après sa spectaculaire évasion des Plombs, les moyens employés pour faire fortune, ses voyages et ses rencontres à travers la Hollande, l'Allemagne, la Suisse, la Provence, ses retrouvailles avec ses anciennes connaissances en Italie...
Casanova contribue à la création de la loterie à l'École militaire parisienne dont il défend le projet en présence de d'Alembert. Il s'entretient avec Haller et Voltaire, se fait passer pour un cabaliste aux pouvoirs surnaturels auprès de la richissime marquise d'Urfé. Le récit de cette période faste ne cesse de dialoguer avec les grands textes littéraires et les idées philosophiques de son siècle.
Cette édition comporte plusieurs variantes : un chapitre du manuscrit non transcrit dans les précédentes éditions, des brouillons conservés aux Archives de Prague, ainsi qu'une autre version des chapitres manquant dans le tome VI, publiés dans une traduction allemande en 1825 et retraduits ici en français par Laurent Cantagrel. On trouvera aussi en annexe un texte de Casanova sur Pétrarque, des lettres de sa « fi ancée parisienne » Manon Balletti et de Mme du Rumain, ainsi que plusieurs documents qui permettront d'apprécier la richesse littéraire et culturelle de ce deuxième volume. Il constitue, comme le précédent, l'édition de référence des Mémoires de Casanova.
(Texte Laffont-Bouquins)

Le tome 3 est paru le 19/04/2018

Retour au menu

​​​​​cliquer